Activités Touristique

Les villes incontournables à visiter pour un séjour inoubliable au Chili

desert de san pedro de atacam chili

Le Chili est une destination qui vous fera voyager loin de tout : stress, travail, problème… Ce pays vous emmène dans un cadre particulièrement exceptionnel, au cœur de paysages aux mille contrastes. En été comme en hiver, vous ne risquerez pas de vous lasser de ce pays. Notamment en explorant les villes qui font la particularité de cette destination. Aussi, n’oubliez pas de bien organiser votre voyage ou/et votre circuit de randonnée au Chili.

Santiago, une ville qui mérite un détour lors d’un voyage au Chili

Que vous souhaitiez réaliser un séjour de luxe ou un voyage sur mesure au Chili, Santiago, la capitale du pays, vous promet un séjour à la hauteur de vos attentes. Cette ville très animée regroupe près de 5 millions d’habitants, soit presque un tiers de la population chilienne. Santiago est un lieu parfait pour découvrir les monuments du pays. N’hésitez donc pas à vous perdre dans ses quartiers pour vous imprégner du charme de son architecture et de la culture du pays.

  • Le quartier de la Plaza del Armas

Si vous voulez découvrir les marques du passé du Chili, n’hésitez pas à vous balader sur les ruelles du quartier de la Plaza del Armas. C’est ici que vous pouvez trouver le Palacio de la Moneda, le palais présidentiel ou encore le musée national de l’histoire, qui est l’endroit parfait pour en connaître un peu plus sur l’histoire du pays. Lors de votre passage, n’oubliez pas de visiter le marché central « El mercado central ».

  • Le quartier Bellavista

Quartiers les plus animés du Chili, le quartier Bellaviste attire les passionnées de fêtes. Il abrite de nombreux bars et discothèques. En sus, en vous promenant à travers les ruelles de ce quartier, vous serez surpris de découvrir les magnifiques graffitis qui décorent les murs des maisons. Le quartier Bellaviste est aussi l’endroit idéal si vous souhaitez déguster les plats typiques du Chili. Vous pouvez y trouver de nombreux restaurants, à l’instar de la Chascona ou encore du Patio Bellavista.

San Pedro de Atacama, la porte d’entrée pour découvrir des sites exceptionnels

Geiseres_del_Tatio,_Atacama,_Chile

San Pedro est un petit village implanté au sommet d’un plateau aride dans les Andes, au nord-est du Chili. C’est un lieu calme, mais agréable à vivre. Au départ de ce petit village chilien, vous pouvez découvrir de nombreux sites touristiques à couper le souffle. C’est donc l’endroit idéal si vous aimez les voyages de découverte. Parmi les sites touristiques à visiter au départ de San Pedro de Atacama, on peut citer :

  • Les Geysers del Tatio

L’une des attractions phares du Chili, les Geysers del Tatio est situé dans la cordillère des Andes, à 4 280 m d’altitude sur l’Altiplano. C’est un site exceptionnel qui mérite vraiment un détour. Vous serez agréablement surpris de découvrir l’eau en ébullition qui dépasse les 200 °C. Si vous souhaitez visiter ce site, il vaut mieux partir très tôt, vers 4 h 30 ou 5 h. Pour y aller, vous devez traverser le village de Machuca.

  • La vallée de la Lune

La vallée de la Lune est un lieu désertique situé au nord du Chili, dans la région d’Antofagasta, près du village de San Pedro de Atacama. Il offre des paysages irréalistes perchés à 2 500 m d’altitude. Cette vallée a été formée au fil des millénaires par le vent et l’eau. Depuis 1982, ce site touristique a été classé comme sanctuaire national et il fait partie de la réserve de Los Flamencos.

Parmi les sites à découvrir au départ de San Pedro de Atacama, on retrouve aussi le Salar de Atacama, les thermes de Puritama, le musée de la météorite, la vallée de la mort… Bonne visite !

Faire un trekking dans le Mgoun non loin du désert du Maroc

trekking au maroc

Le Maroc est un pays dont les richesses naturelles ne sont plus à démontrer. Chaque année les touristes se bousculent par millions aux portes du royaume pour découvrir tout ce que le pays peut leur offrir. Le trekking dans le désert du Maroc http://www.aventure-berbere.com/types/rando-trekking/trekking-desert/est une activité qui est souvent sollicitée. Ceci s’explique par les nombreux avantages que l’activité présente. Tout d’abord elle permet de souder les liens entre les participants, ensuite grâce au trek on découvre de nouveaux paysages au plus près et on se rapproche de la culture locale, de la manière la plus naturelle qui soit. Les trekkings se pratiquent aussi dans les hautes montagnes du Maroc, comme la chaîne de l’Atlas située non loin de Marrakech. Un séjour à Marrakech donne l’occasion de découvrir le Mgoun et les hautes vallées de l’Atlas. Un trekking dans le Mgoun et dans les hautes vallées de l’Atlas se déroule de préférence entre les mois de juin et de septembre, pour des groupes de 4 voire 10 personnes à raison de 6 à 7 heures par jour.

L’idéal lors de cette activité est de se faire accompagner d’un guide qui sait parler français, d’un cuisinier et même des porteurs comme des muletiers. Durant un trekking de cette envergure, les marcheurs séjournent en bivouac, ou en kasbah. Ces options d’hébergement sont aussi disponibles lors d’un trekking dans le désert du Maroc. Lors du trekking dans le Mgoun et les hautes vallées de l’Atlas, vous pourrez découvrir la vallée des roses, la vallée d’Ounila, mais aussi la vallée de la Tassaout et bien évidemment les vallées du Mgoun. La vallée d’Ounila permet de traverser des villages protégés par des forteresses, ainsi que les crêtes des sommets de l’Atlas et ses plateaux où l’on rencontre des populations nomades aux abords du lac de Tamda Anghomar. La haute Tassaout par contre est constituée de sentiers en balcon qui plongent dans la falaise qui abrite des champs.

Ce trekking loin du désert du Maroc, est un voyage plein d’humanité, parce qu’il permet aussi de rencontrer des bergers berbères qui surveillent leurs troupeaux dans les Alpes. On peut aussi rencontrer des villageois qui entretiennent leurs champs. Après le Djebel M’goun, on se retrouve dans les canyons du Mgoun qui marquent la fin de la vallée des roses. Dans ce cadre luxuriant de nature, on retrouve également des kasbahs magnifiques fortifiées et construites dans la pure tradition marocaine. Les oueds M’goun et Dadès, qui arrosent le parcours, irriguent des jardins. C’est une traversée riche en expériences et en découvertes : des paysages exceptionnels à découvrir et des populations locales de qui il est possible d’en apprendre plus sur la culture locale. De quoi vous procurer des sensations fortes lors de vos vacances.

Visiter Cat Ba au Vietnam, un itinéraire atypique sur la baie de Hạ Long

halong-bay

La baie de Hạ Long figure systématiquement dans tout itinéraire de voyage au Viêt Nam. Très spectaculaire, elle est indéniablement la plus belle baie du pays et certainement l’une des plus belles de la planète. Les milliers d’îles qui la parsèment sont aussi de véritables émerveillements. Cependant, on ne peut pas négliger le tourisme de masse qui semble toucher la majorité du site, ce qui soulève une question : la baie de Hạ Long ne permet-elle plus de faire une excursion atypique ? Oui, bien évidemment, cette merveille vietnamienne a encore à offrir aux voyageurs avides d’un voyage autrement. Découvrez ci-après une idée d’itinéraire des plus exceptionnels pour une promenade sur la baie de Hạ Long riche en souvenirs.

1re étape : se rendre au Viêt Nam et accéder à l’île de Cat Ba

Au nord du Viêt Nam, Cat Bat est une des îles qui constituent l’archipel du même nom. À environ une vingtaine de kilomètres au sud-ouest de la baie de Hạ Long, elle est un excellent point de départ pour contempler la beauté de cette étendue d’eau de 1500 km². Vous pouvez vous y rendre facilement depuis Hanoi, la capitale vietnamienne. Pour cela, prenez un train ou un bus jusqu’à Hải Phòng. De là, embarquez dans un bateau pour arriver à Cat Bat. Cette traversée en bateau vous promet des panoramas somptueux. N’oubliez donc pas votre appareil photo lors de votre voyage au Viêt Nam pour immortaliser la splendeur des paysages.

2e étape : faire une randonnée sur l’île de Cat Ba

Entre ses magnifiques rizières, ses végétations primitives, ses villages authentiques, ses belles plages, ses jolis reliefs, etc., l’île de Cat Ba est d’une beauté hallucinante. Lorsque vous serez sur place, n’hésitez pas à la découvrir pour plus d’émerveillements. Pour ce faire, rien ne vaut la randonnée d’autant plus que l’île offre de nombreux sentiers pédestres. Parmi ceux-ci, les pourtours de l’île sont un véritable must. En vous baladant le long du front de mer, vous profiterez de belles vues à couper le souffle sur les œuvres de Dame Nature.

3e étape : découvrir la baie de Hạ Long depuis l’île de Cat Ba

L’exploration de Cat Bat finie, apprêtez-vous enfin à découvrir l’un des plus beaux sites du Viêt Nam : la baie de Hạ Long. La visite peut-être organisée très facilement, car Cat Ba est moins touristique, avec quasiment des locaux. Généralement, elle dure une journée avec un départ matinal, mais une exploration de deux jours est aussi possible, surtout que la baie de Hạ Long a beaucoup à voir. Le circuit comprend de nombreuses escales sur les plus belles îles désertes de la baie. Sur ces îles, vous pouvez vous détendre et bien évidemment vous adonner à des activités nautiques telles que la baignade, la pêche, etc.

Tourisme au Japon : à la découverte des sources chaudes et des onsen à Beppu

japon

Beppu est une ville située dans la préfecture d’Ōita sur l’île de Kyūshū. On y vient pour son activité géothermique, plus précisément pour les sources d’eau chaude naturelles qui alimentent les onsen (bains traditionnels japonais). La plus importante de ces sources chaudes est le « Jigoku Meguri » que vous trouverez dans les quartiers de Kannawa et Kamegawa. Il convient également de visiter le premier établissement thermal de Beppu, le Takegawara Onsen, ainsi que le quartier de Myôban qui est un véritable havre de paix pour les baigneurs.

Jigoku Meguri

Lors de votre voyage au Japon, vous découvrirez dans cette petite cité japonaise le fameux Jigoku Meguri, nom japonais donné aux huit « enfers » qui désignent les sources chaudes de Beppu. Raison pour laquelle elle est réputée pour être la « ville des enfers ». Il est possible de les visiter, les contempler et les prendre en photo. En revanche, il n’est pas conseillé de s’y baigner vu que l’eau y est brûlante avec une température dépassant les 100°C. De plus, la balade en vaut la peine, car les paysages sont splendides.
Bien qu’elles soient toutes intéressantes, on conseillera de limiter sa visite sur les plus remarquables, en particulier à Umi, Oniishibozu, Yama, Kamado, Oniyama et Shiraike, qui se trouvent dans le district de Kannawa. Vers Kamegawa, vous pourrez vous concentrer sur Chinoike et Tatsumaki. En outre, vous y trouverez des magasins de produits bio où l’on peut acheter des sels de bain ou des savons créés à partir du soufre généré par les sources chaudes.

Les onsen de Beppu

Dans tout le pays, Beppu est la destination qui accueille la plus grande variété d’onsen, en extérieur comme en intérieur. Les bains de sable chaud jusqu’au cou, les bains de boue en plein air, les bains fluorescents, les bains laiteux, les bains classiques à l’eau bleu turquoise et bien d’autres vous seront proposés.

On recommande par exemple de rejoindre le célèbre bain de sable de Takegawara Onsen, établissement populaire de type thermal dans le quartier de Motomachi. Vous pourrez admirer son élégante façade, ses grandes fenêtres en bois, sa toiture somptueuse et son carrelage d’époque tout en profitant des bienfaits que procure l’eau chaude sur le corps.

Dans le quartier de Myôban, on croise de part et d’autre de la rue principale de nombreux bains onsen plutôt atypique. On peut citer l’auberge de Onsen Hoyo Land qui propose un bain de boue en plein air. Le domaine offre par ailleurs d’autres bains en intérieurs et en extérieurs, ainsi qu’un sauna à vapeurs de soufre. Sinon, il y a aussi le Myoban Yunosato, l’un des meilleurs de Beppu où l’on trouve des bains aux eaux blanches particulièrement laiteuses.

Que devez-vous savoir avant de faire un trekking au Maroc avec vos enfants ?

trekking-maroc

Vous envisagez de partir en voyage, en trekking au Maroc ou ailleurs avec vos enfants lire sur l’article http://www.escapades-insolites.com/2017/11/09/les-incontournables-a-ne-pas-manquer-au-maroc/, afin qu’ils découvrent le monde et de nouvelles cultures, mais aussi pour créer de magnifiques souvenirs en famille, c’est une très bonne idée, mais sachez que cela implique des contraintes et des risques que vous devez envisager et prévenir. Le choix des destinations ne doit pas se faire au hasard, encore moins l’équipement que vous allez emporter avec vous. Vous trouverez dans cet article quelques idées pour que votre trek en famille se déroule dans de bonnes conditions. En faisant un tour des agences et des tours opérateurs, vous trouverez sans difficulté des parcours et des destinations idéales pour les familles avec enfants. Pourtant que ce soit par l’intermédiaire d’une agence ou de votre propre chef, vous devez prendre des précautions avant de partir en voyage avec vos enfants. Nous parlons ici des enfants âgés entre 4 et 12 ans, pas les bébés qui sont plus délicats à encadrer pendant ce type de voyages. Les enfants plus grands par contre sont en pleine adolescence et préfèreraient faire autre chose que de marcher dans des sentiers de randonnée en famille.

Vous pouvez entreprendre des trekkings au Maroc ou ailleurs en itinérance, mais il n’est pas raisonnable d’embarquer vos enfants dans des marches de plusieurs kilomètres, pendant des dizaines d’heures en pensant recommencer le lendemain. Notez bien que la première difficulté sera de les maintenir intéressés, plus que la fatigue physique. Il est donc primordial de choisir la bonne destination et le bon parcours, afin que la variété des étapes et les découvertes qu’ils pourront faire en chemin vaillent le coup et les gardent intéressés. La bonne idée serait de choisir un parcours avec portage animalier, votre enfant prendra certainement plaisir à voyager avec des mules, des chevaux ou des chameaux. De plus, les animaux seront utiles pour le transporter au cours des étapes.

L’itinérance est une expérience enrichissante pendant un trekking au Maroc, mais la randonné étoile peut s’avérer plus adaptée à votre parcours. Avec ce type de trekking, l’itinéraire est conçu autour d’un hôtel ou d’un bivouac fixe. Ici, le parcours peut être renouvelé chaque jour et adapté aux besoins de votre enfant et à ses désirs. Cela vous donne aussi la possibilité de rester au bivouac, ou d’y revenir rapidement en cas d’intempérie ou de fatigue. Vous devez bien garder à l’esprit que votre enfant ne peut pas parcourir la même distance que vous en restant totalement en forme. En guise de référence, considérez qu’un an correspond à un kilomètre. Donc si votre enfant a 5 ans il peut parcourir en moyenne 5 kilomètres par jour. Pour les bébés c’est plus délicat parce que vous pouvez les déplacer grâce au porte-bébé, mais l’enfant ne doit pas rester immobile plus de deux heures d’affilée, il pourrait souffrir de froid ou de chaud, même s’il ne s’en plaint pas. Voilà de quoi améliorer votre voyage familial.

Rendez-vous dans un hôtel de luxe et découvrez l’histoire de Marrakech

La-Sultana-Marrakech

La ville de Marrakech est la quatrième plus grande ville du Maroc, elle est devenue avec le temps, une ville incontournable quand on se rend au Royaume du Maroc. C’est une ville qui attire de nombreux étrangers venant des quatre coins du monde. Ces derniers viennent à Marrakech pour découvrir le pays, mais aussi pour s’imprégner de la culture locale, de l’histoire riche en rebondissements du pays, mais aussi les activités événementielles, culturelles, artistiques, etc. sur le plan historique, Marrakech est assez assimilée à celle du royaume tout entier, avec sa succession de dynasties sur le trône qui affichaient une préférence pour la cité ocre en venant du désert. Marrakech a souvent été la capitale du royaume, avant Casablanca et Rabat qui sont aujourd’hui les capitales du royaume. Si vous avez déjà résidé dans un hôtel de luxe à Marrakech http://www.chouett-vacances.com/afrique/hotel-de-luxe-la-sultana-pour-decouvrir-marrakech-430864/, vous avez sûrement entendu parler de l’histoire du pays qui est assez riche et intéressante.

La naissance de la ville de Marrakech

L’histoire de la cité ocre a commencé avec les Almoravides qui ont fondé la ville en 1602, elle était essentiellement une ville orientée vers la religion avec ses mosquées et ses écoles coraniques. On y retrouvait également un centre commercial qui attirait les populations du Maghreb et aussi de l’Afrique subsaharienne. Marrakech c’est aussi des remparts, des palais et l’un des systèmes d’irrigation les plus performants de son époque. Sur le plan culturel et architectural, la ville avait principalement subi l’influence de la culture andalouse, notamment de Cordoue et Séville. Le style de Marrakech regroupe donc ces aspects et les motifs des populations du désert qui sont des nomades. Cette architecture est visible et concrète dans les hôtels de luxe à Marrakech.

Sous le règne des Almoravides, Marrakech est une ville assez puissante qui règne également sur les bords du Sénégal jusqu’au cœur de l’Espagne et la côte atlantique en Algérie. Après la dynastie des Almoravides, celle des Almohades a pris la relève, entraînant ainsi une transition dans le mode de vie des habitants de la ville. Chacune des dynasties apporte ses particularités dans la ville de Marrakech, ce qui a pour conséquence le multiculturisme de la ville et sa beauté atypique. En passant quelques jours dans un hôtel de luxe à Marrakech, on se rapproche rapidement de cette culture diversifiée et on en ressort généralement émerveillé. L’histoire de Marrakech permet de connaitre un peu mieux la ville et de comprendre certains de ses aspects culturels.

Quelle est la genèse de la ville de Marrakech ?

la ville de marrakech

La ville de Marrakech que l’on appelle aussi affectueusement la ville rouge ou la ville ocre est l’une des villes du centre du Maroc, à l’intérieur des terres, non loin des montagnes de l’Atlas. La ville porte le surnom de ville rouge parce qu’une bonne partie des immeubles et des maisons qui la constituent sont de couleur rouge. C’est en 1071 que cette ville voit le jour sous l’impulsion de Youssef Ibn Tachfin as-Sanhaji, il est à la tête de l’empire berbère des Almoravides. Avant cela, le Maroc était réputé dans tout l’Orient sous le nom de « Marrakech » voir aussi https://charm-chic.yolasite.com/, cette appellation est toujours utilisée en Iran. Le nom « Maroc » lui-même est issu de la déformation du mot portugais signifiant « Marrakech » : Marrocos. La ville de Marrakech abrite 928 850 habitants selon le recensement de 2014, occupants les 230 km² qui constituent la ville. On atteint donc une densité de population de 350 habitants à l’hectare, cela particulièrement dans la Médina.

Marrakech est la quatrième plus grande ville du royaume, derrière Casablanca, Fès et Tanger. Marrakech est divisée en deux parties bien distinctes : la ville historique qui s’étend sur 10 kilomètres d’enceinte et la ville nouvelle qui comprend les quartiers Guéliz, Sidi Youssef Ben Ali, Daoudiat, Douar Askar et Hivernage. Guéliz est de nos jours le centre-ville commercial de Marrakech. Rappelons que ce quartier a été construit par les Français durant le protectorat. Le quartier Hivernage regroupe de nombreux complexes hôteliers. Au fil des années, la ville s’étend à la périphérie, c’est ainsi que l’on voit de nouveaux quartiers de type résidentiel apparaître comme la région de Targa, Tamansourt ou encore l’extension de l’avenue Mohammed VI.

Pour en revenir à l’histoire, la ville a été fondée en 1071 comme nous l’avons dit. Le nom « Marrakech » est tiré de la langue Tamazight et se constitue de deux mots essentiels. « Mour » qui veut dire « pays » et « Akouch » qui signifie « Dieu ». Littéralement Marrakech signifie « la terre de Dieu ». D’autres interprétations donnent plutôt le sens « terre de parcours ». Sous l’impulsion des Almoravides, Marrakech voit arriver des infrastructures comme les mosquées, les médersas, mais aussi un centre commercial, plaque tournante du commerce entre le Maghreb occidental et l’Afrique noire. Précisons que les Almoravides étaient des guerriers à la fois pieux, austères et savants ce qui explique l’engouement pour les mosquées et les écoles de formation en théologie coranique. Voilà en quelques lignes un résumé de la genèse de la ville de Marrakech.

Louez un Riad pour assister au Festival International du Film de Marrakech

Riad Marrakech

Le FIFM sera bientôt de retour pour sa quinzième édition, du 4 au 12 décembre 2015. Pour cette nouvelle célébration du cinéma international au Maroc, les organisateurs ont fait les choses en grand. En effet, cette année, c’est le très célèbre réalisateur Francis Ford Coppola qui sera président du jury. Les films du réalisateur comptent parmi les plus grands chefs-d’œuvre que le cinéma ait connus. Francis Ford Coppola fait partie des cinéastes qui sont passionnés de culture pop et qui assument totalement leur indépendance. Grâce à ses œuvres et à son art, le cinéma américain a été révolutionné depuis la fin des années 1960. On se souvient encore des honneurs qu’il a reçus à Marrakech pendant le FIFM en 2002, ainsi que son intervention pendant une master classe, l’année 2010. Depuis le temps une réelle amitié est née entre le Maroc et le cinéaste. Vous pouvez donc déjà réserver votre Riad à Marrakech sur le site http://www.riadalili.com/ si vous souhaitez vivre cette édition du FIFM.

Francis Ford Coppola est né en 1939 à Détroit et il a grandi dans le Queens à New York. Souffrant de poliomyélite pendant son enfance, il a donc passé beaucoup de temps dans son lit et c’est ainsi que sa passion pour le cinéma naît et se développe, grâce au projecteur miniature qu’il a à sa disposition. Il a ensuite fait ses études supérieures dans les universités Hofstra et Ucla en théâtre et cinéma, filières dans lesquelles il faisait preuve de beaucoup d’enthousiasme et de volonté. Son premier véritable succès arrive avec l’oscar du meilleur scénario qui lui est accordé pour le film « Patton », ensuite il réalise la trilogie « Le parrain », et les films « apocalypse Now » et « conversation secrète ». Des films que l’on a pu découvrir dans les Riad et les cinémas à Marrakech.

Réalisateur, scénariste, il se fait désormais producteur à travers sa société American Zoetrope qui a contribué à lancer et à enrichir la carrière de nombreux jeunes réalisateurs comme George Lucas, John Milius ou même sa propre fille Sofia Coppola. De nombreux acteurs et actrices ont également évolué grâce à cette société, notamment Diane Keaton, Harrison Ford, Al Pacino, Robert De Niro, James Caan, Robert Duvall, Laurence Fishburne, etc. Les films produits par cette société ont remporté globalement 70 nominations aux Oscars pour 16 oscars reçus. Des films qui vous ont certainement marqué même dans le Riad à Marrakech. Le cinéaste se déclare très honoré d’avoir été choisi pour présider au jury de cet évènement d’envergure, étant lui-même un grand amoureux du Maghreb.

Découvrez l’Atlas en faisant un trekking

Trekking dans l'atlas

Découvrir le Maroc implique désormais, pour de nombreux touristes, de se rendre dans des lieux atypiques comme les montagnes, afin de découvrir des paysages exceptionnels et de rencontrer des populations respectueuses des traditions ancestrales. L’Atlas fait partie des zones que les touristes aiment bien découvrir. Toutefois, vu la difficulté d’accès des lieux, le meilleur moyen est souvent de s’y rendre en faisant un trekking dans l’Atlas avec Dunes Deserts http://www.dunesdeserts.com/activité/ascension-du-toubkal/. L’Atlas est un massif qui couvre plusieurs pays en même temps, notamment le Maroc, la Tunisie et l’Algérie, il s’agit d’une chaine de montagnes qui culmine en son plus haut sommet à 4 167 mètres, c’est le Jbel Toubkal que l’on retrouve au Maroc. L’Atlas fait une longueur de 1 600 km et une largeur de 300 km. Pour la petite histoire, le terme « Atlas » rappelle le géant du mythe grec Atlas qui a été condamné par Zeus à porter la voûte céleste sur ses épaules. Dans le Maghreb, le mot Atlas pourrait venir du mot « Adrar » qui veut dire « montagne ». Il pourrait aussi venir de l’association des mots « atl » et « ass » qui signifierait « cache jour ».

Constitution du massif de l’Atlas

Si vous voulez faire un trekking dans l’Atlas, vous avez de nombreuses possibilités, puisque la chaîne s’étend sur 1 600 kilomètres, en formant une barrière entre le Sahara et la mer Méditerranée. La chaîne de l’Atlas regroupe le Moyen, le Haut et l’Anti-Atlas. Le Moyen Atlas est la partie de l’Atlas qui se trouve le plus au nord du Maroc. Il est limitrophe au nord du fleuve Sebou et au sud de la Moulouya et de l’Oum Errabiaa. En général ses reliefs sont arrondis et séparés par des plateaux fertiles. L’Anti-Atlas par contre est la zone la plus au sud du Maroc, et se trouve en bordure du désert du Sahara. L’Anti-Atlas va jusqu’au jbel Saghro.

Le Haut Atlas comme son nom l’indique est la zone la plus haute et la plus accidentée du massif de l’Atlas. Il part de la côte atlantique jusqu’à la frontière entre l’Algérie et le Maroc. Le nord de ce massif abrite la vallée de l’Ourika et le sud rejoint la zone d’Ouarzazate par la vallée du Drâa, formant des bassins d’eau douce. Vous pouvez faire un trekking dans l’Atlas en vous rendant aussi en Algérie. Dans ce pays, l’Atlas est constitué de deux grandes chaînes de montagnes parallèles l’une à l’autre. Ces deux chaînes sont séparées par de hauts plateaux qui affichent des hauteurs variant entre 900 et 1200 mètres d’altitude. Hors du Maroc on retrouve l’Atlas Tellien et l’Atlas Saharien.