Découvrez le Caftan en dehors du Riad à Marrakech, loin des villes marocaines

Le Maroc est un pays très apprécié parce qu’il a montré qu’il restait très accroché à ses traditions ancestrales. C’est une occasion pour les touristes de découvrir un nouveau pays, une nouvelle culture et une population chaleureuse, en plus des évènements de grande envergure. Le Riad à Marrakech est un véritable symbole de la culture marocaine, mais ils en existent d’autres. Le caftan est l’un des vêtements qui sont portés dans les villes marocaines, mais également dans d’autres pays du monde. On en retrouve par exemple en Asie centrale, en Perse, dans les empires omeyyade et ottoman, en Inde sous le règne de la dynastie moghole dont le fondateur était Bâbur, certains états indépendants d’Italie comme Venise. En fait, le terme « caftant » désigne une grande variété de longues tuniques qui ont existé ou qui existent encore, selon les époques. Le terme prend plusieurs formes comme « cafetan », « kaftan », « khaftan » et parfois même « qaftan ». Le terme en français est issu d’un nom turc qui a lui-même été emprunté à un autre mot d’origine perse.

Les caftans regroupent à travers les âges et les époques regroupent des points communs. En général, ils sont amples, longs, droits ou croisés, ils n’ont pas de capuches ni de col et sont ouverts au milieu, leurs manches sont longues ou mi- longues, quelques fois ils ont des boutons. Pourtant, chaque peuple qui compte le caftan dans son patrimoine culturel et vestimentaire lui a donné une touche bien particulière qui permet de le distinguer de celui des autres. Les différences se situent au niveau des coupes, des broderies, des tissus, des couleurs, des motifs ou des ornementations. C’est ainsi que l’on retrouve des caftans moghols, perses, vénitiens, slaves, turcs, algériens. En visitant les Riad à Marrakech, vous rencontrerez des dames vêtues de caftans marocains.

L’expansion de l’islam a permis de propager le port du caftan et les diverses modifications que le vêtement a connues au long des siècles et selon les pays. Les caravanes commerciales, les échanges et les rencontres commerciaux à la Mecque ont permis aux différentes civilisations de se rencontrer et au caftan de se vulgariser. Pourtant, tous les peuples islamisés n’ont pas adopté le caftan. Progressivement les premiers producteurs de caftan l’ont progressivement abandonné au profit de tenues différentes qui étaient plus à la mode ou qui étaient héritées par la puissance dominante. Par contre on en trouve encore à proximité du Riad à Marrakech parce que cette tradition héritée des Andalous perdure, surtout parce que les artisans des différentes régions du Maghreb ont su conserver l’art de leur fabrication.