Existe-t-il une réglementation pour la trottinette électrique ?

trotinette electrique

La trottinette électrique https://trottinette-electrique-journal.blogspot.com/ne fait plus partie des innovations. Depuis quelques années, cet appareil est entré dans les habitudes des populations citadines et même rurales. Ce sont des engins qui permettent de se déplacer de manière aisée et fluide sur la chaussée et quelques fois sur le trottoir. Les propriétaires de trottinettes sont de plus en plus nombreux, ils s’en servent pour effectuer leurs trajets courts ou pour effectuer de longues distances en mixte. C’est-à-dire, associer les transports en commun à la trottinette pour se déplacer de manière plus rapide et indépendante. Officiellement il n’existe pas encore de réglementation pour les trottinettes, pour le moment elles dépendent essentiellement de la réglementation en vigueur qui est le Code de la route. Quelques règles de base peuvent être appliquées à l’utilisation de la trottinette notamment sur la vitesse, l’espace de conduite et même l’immatriculation.

S’agissant des équipements dont le conducteur doit disposer lorsqu’il roule avec une trottinette électrique, il n ya pas d’obligation. Les conducteurs de trottinettes électriques ne sont pas obligés de porter des équipements de sécurité, mais il est fortement recommandé de le faire. A priori, les trottinettes ne sont pas autorisées à rouler sur les trottoirs, mais on retient aussi que les véhicules se déplaçant sur les trottoirs ne doivent pas dépasser la vitesse de 6 km/h. Par contre, une fois qu’un véhicule est autorisé à rouler sur la chaussée, à l’exception des vélos, et qu’il roule à plus de 25 km/h, il doit être immatriculé, et cela doit se voir par une plaque fixée sur le véhicule. Les amendes ne peuvent pas être données au hasard, pour qu’un conducteur de trottinette en reçoive une, il faut qu’il y ait eu des manquements comme l’absence de certificat d’immatriculation, l’absence de casque, etc.

Pour en revenir à la plaque d’immatriculation, cette dernière peut être retirée lorsque la trottinette électrique est soumise à une activité sportive dans un cadre adapté. Le numéro d’immatriculation qui est unique à chaque véhicule est constitué de 6 chiffres blancs étalés sur 2 lignes de 3 caractères chacun. Le tout sur fond bleu. En cas d’absence d’immatriculation, la peine peut atteindre la somme de 750 euros. Pour respecter la réglementation en vigueur et permettre au conducteur d’être libre, certains constructeurs rendent leurs trottinettes électriques polyvalentes. C’est le cas de la Magic Trott Nitro qui est d’origine française, avec ses grandes roues, elle propose deux vitesses : 6 km/h pour rouler sur le trottoir et 25 km/h pour se déplacer sur la route.